FANDOM


Jacob van Ruisdael Vue d'Amsterdam
Saint Staurakios (ou Baie de Saint Staurakios) est sur le littoral de la région de l'Est des Grisonnes. La ville est dirigée par le conseil des marchands et, en particulier, par William E. O'maera, gouverneur de la ville portuaire de St. Staurakios.

Le port fut nommé "Saint Staurakios" en l'honneur du saint du même nom, Staurakios d'Orient.

Paroisse de Saint StaurakiosModifier

Dirigée par la communauté paroissiale locale, la chapelle de Saint Staurakios joue une rôle important dans la vie économique, politique et culturelle du port ; présente pour aider les malfrats locaux à se réintégrer dans la société grisonnante en leur offrant une aide financière, morale et spirituelle, la chapelle sert aussi de tribunal de première instance punissant les délits tels que les fraudes, les escroqueries, les vols ou les homicides involontaires. Les juges sont choisis par le consul de la baie.

La paroisse et sa communauté s'occupent aussi de recevoir l'offrande et de faire l'aumône dans tous les villages de l'Ouest.

La tour à chèvres de Saint StaurakiosModifier

Réputée aussi pour être la plus grande Tour à chèvres au monde, la Geifr Tŵr est le monument culturel le plus important à Saint Staurakios.

La tour aurait été créée en l'an 42 par le marquis de Launay, le comte de Mooy et l'architecte Marine de la Bruneille, d'anciens aristocrates aux maisons oubliées, sans le sous et sans les terres, mais avec beaucoup trop de temps libre.

DémographieModifier

Durant l'Hiver de l'an 46, la ville portuaire de la baie de St. Staurakios comptait environ 2 335 habitants fixes et constituait alors la deuxième ville la moins peuplée des Grisonnes.

La population se distingue par un déséquilibre des sexes : il y a plus d'hommes (65,7%) que de femmes. Cette situation s'explique sur les conditions de vie difficiles et l'économie locale basée sur la sylviculture, la pêche et le commerce maritime grisonnant.

La répartition de la population de la baie de St. Staurakios par groupe ethnique en l'an 46-47 :

  • 73% grisonnants
  • 11% fjördins
  • 9,6% nains-worgendworfs
  • 6.4% autres

GastronomieModifier

Comme les autres ports des Grisonnes, la gastronomie de la baie St. Staurakios est jalonnée par les fruits de la froide mer du nord ; comme les escargots, les céphalopodes ou les mollusques à coquilles. Ces fruits de mer sont utilisés dans divers soupes et autres casolettes de poissons.

Vous trouverez ci-dessous une liste quasi-complète des fruits de mer utilisés dans la gastronomie grisonnantes des côtes :

Les coquillages & mollusques à coquillesModifier

  • l'huître
  • la moule
  • la palourde nordique

Les céphalopodes sans coquillesModifier

  • le calmar
  • la pieuvre nordique / poulpe gris

Les escargots de mer et autres gastéropodesModifier

  • le litton / le litorinna
  • le bourgot / le busycon

Les crustacésModifier

  • la crevette
  • le crabe nordique
  • la langoustine
  • le homard

TriviaModifier

La Baie de Saint Staurakios est l'ancienne Baie Kapitalrisk !

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .