FANDOM


Cernunnos Disegno by BlackAdra
Cernos (prononcé Cernos aux Grisonnes et Tshernos au Fjord) est un dieu antique grisonnant et la seule et unique divinité des Grisonnes.

Son culte est devenu important grâce aux nombreuses études faites au fil des siècles sur ses écrits, ses paroles et son iconographie plus que complexe. Sa légende, quant à elle, est jalonnée par la vie de ses saints.

La vie de ses saints est gardée dans le O Fywydau y Saint, qui est l'ouvrage le mieux conservé et le plus précis de l'hagiographie grisonnante.

Sa vie mortelle, divine et légendaireModifier

Exilé de ses terres natales, sans le sou ou l'expérience, il lui vient l'idée folle de défier les croyances archaïques de son ancien peuple en s'autoproclamant Proffwyd Fendigaid, ou "Prophète des Bienheureux" en commun. N'étant habillé que d'un sac brun de simples sandales, il part vers le nord pour trouver un royaume qu'il aurait vu dans ses rêves, un royaume qu'il dira "riche et destiné aux pauvres".

De nombreuses histoires sont racontées sur le voyage de Cernos jusqu'aux Grisonnes, la plus connue étant qu'il aurait porté pendant plusieurs mois, sur son visage, un casque décoré par le crâne et les bois d'un cerf adulte. Légende qui lui donna sans doutes cette image de dieu cornu dans l'iconographie grisonnante.
Rigveda MS2097

Le loup de CernosModifier

Poursuivi par un gentilhomme et ses chiens qui le chassait, un loup blessé serait venu se réfugier sous la robe monastique de Cernos, semblant lui demander asile pour échapper à la mort. Apprivoisé, le loup ne le quitta plus, restant son compagnon jusqu'à la mort. Selon une autre version, il aurait rencontré ce loup un soir, et chevauchant toute la nuit sur le dos de l'animal, aurait délimité les frontières du pays dont il avait rêvé.

Son arrivée aux Grisonnes - Rencontre avec le peuple helwyriModifier

Cernos aurait parlé de son rêve et de ses visions aux bienheureux seigneurs, nobles et érudits helwyrs qui, malgré son apparence rustique, son manque d'éducation et son ethnie, l'auraient écoutés et suivis.

Certains diront même qu'il aurait amadoué les saints helwyrs pour arriver à ses fins en leur promettant le ciel (voir : Études du firmament helwyri)

Son ascension aux cieuxModifier

La prophétie de Cernos allait ainsi : le rêve (ou l'ascension aux cieux pour les helwyrs) ne pouvait que commencer si une nuit noire éternelle et sans nuages tombait sur l'entièreté des Grisonnes. Ainsi, Cernos aurait pu défier et, d'une certaine façon, aveugler ces anciens dieux omniscients qu'il rêvait détrôner.

Une deuxième source nous fait aussi comprendre que Cernos aurait vu quelque chose de foncièrement mauvais en dessous de Vordrassil, quelque chose qui aurait perturbé Cernos au plus profond de lui et qui l'aurait, indirectement, poussé à se sacrifer aux côtés de ses martyrs et de son peuple.

Cernos aurait dit selon les écrits helwyrs retrouvés à Myzbyyʻk, en parlant des horreurs sous ce monde, qu'« il y a des horreurs aux frontières de la vie que nous ne soupçonnons pas et, de temps à autre, la funeste curiosité d'un homme les met à portée de nous nuire ».
Imgp7935

Il aurait atteint le CHIM au Pic Givrelame, le plus haut point des Grisonnes.

Ses élèvesModifier

Avant d'être divin, Cernos est aussi un maître. Un maître aimé par ses élèves et ses suivants, un maître vénéré qui, par sa sagesse et son exemple, fut aidé à devenir divin par la foi qu'avait ses élèves pour lui.

À une époque où le monde est divisé entre ceux au sang bleu et ceux au sang rouge, Cernos apportait une vision nouvelle d'un monde uni, plus petit et plus constructif. Il rêvait d'un pays dirigé par les reniés et les parias, d'un pays dirigé par les étrangers du monde humain, d'un pays dirigé par ceux qui décidèrent de tout abandonner, même leur raison, pour partir dans un grand pèlerinage en espérant trouver le paradis. Lui même, déjà à l'époque, nommait ce monde utopique "Wallgovian Gwlad", la terre des fous et des croyants.

Il trouvera, durant son voyage, de nombreux apprentis (comme Bartholomé et Saint Staurakios) qui, plus tard, seront sanctifiés et honnorés pour leur loyauté envers leur maître.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .