FANDOM


Première Ère - EcsodusModifier

Boru

Représentation contemporaine du terrible roi Weddrich Il-Lawliet.

La Première Ère est la première époque de l'Histoire et de la Protohistoire Grisonnante. Marquée par les débuts de l'écriture, cette période marque le début de la création de la civilisation grisonnante et fjördinne ainsi que la découverte des Grisonnes par Cernos.

Cette période est dite comme étant l'Âge de Bronze des Grisonnes

- 3000Modifier

Weddrich Il-Lawliet, chef d'un clan nomade originaire du sud-est du fjörd nommé Brwmanphren, part en exode vers les pays du nord-ouest à la recherche de terres et de richesses.

Il rencontrera sur sa route un autre clan guerrier nommé Ambêrton, dans les environs de l'actuel Mezevitchi fiord.

- 2997Modifier

Une guerre religieuse éclate entre les deux clans, Weddrich Il-Lawliet voulant prouver au clan Ambêrton qu'il est le seul et unique favori des esprits sanglants.

Les guerres incessantes entre les différents clans nomades du fjörd forceront la main d'un jeune chasseur-prophète de partir pour l'ouest, à la recherche de terres paisibles, loin de la tyrannie des seigneurs nomades qu'il méprisait tant.

- 2990Modifier

Après des années de guerres, un moment de paix est trouvé dans le chaos du fjörd.

Cernos rencontre Éoll, un guerrier-poète helwyr, dans les plaines centrales du fjörd. Éoll sera la première rencontre de Cernos durant son voyage et est peut-être même la première rencontre entre la civilisation proto-fjördinne et la civilisation helwyrie.

- 2988Modifier

Cernos découvre les Grisonnes aux côtés d'Éoll qui l'initie à la culture helwyrie.

Weddrich et son clan décide d'arrêter la vie nomadique pour s'installer dans la région actuelle du Caldieros, au centre du fjörd. La soif de sang du clan et de son chef semblant interminable, Weddrich continuera pendant plusieurs année les pillages et raids incessants sur les clans voisins qui, après un certain, se retrouvèrent tous sous sa domination.

- 2980Modifier

Orwra Il-Lawliet, connue de façon contemporaine comme Aurore Lawliet, organise une rébellion contre l’oppression et la tyrannie de son frère Weddrich aux côtés d'Erwan Ambêrton, jeune chef du clan Ambêrton.

Weddrich, insulté par les ambitions de sa sœur, décide de publiquement sacrifier plus d'une centaine d'hommes, de femmes et d'enfants au pied d'un grand arbre. Il ordonne ensuite la construction d'une tour qui "défierait même les plus grands arbres de l'ouest".

Cernos, quant à lui, rencontrera dans son voyage aux Grisonnes un autre voyageur du nom de Bartholomew qui deviendra plus tard son disciple le plus apprécié et le plus zélé. Il lui fera aussi part de ses visions sur la décadence de la société helwyrie de l'époque, ainsi que son ambition de reconstruire sur les ruines de celle-ci un berceau capable de contenir une future civilisation grisonnante.

- 2978Modifier

Fin de la construction d'Haut-Conseil. Début de la guerre civile opposant la rébellion d'Aurore Lawliet et Eran Amerton aux forces de Weddrich Lawliet. Durant la rébellion, une grande partie des serfs rejoindront la mêlée aux côtés du reste de la rébellion.

Pendant ce temps, aux Grisonnes, Cernos continu sa montée au sein de la société helwyrie, allant jusqu'à réussir à convaincre la majorité des seigneurs helwyrs, qui, notons, le voyaient comme prophète, à suivre ses enseignements.

- 2975Modifier

Après des années de guerres ainsi qu'un siège sur la citadelle hébergeant Weddrich, Aurore Lawliet, au côté du jeune seigneur Amerton, prennent le Trône Rouge du Haut-Conseil, forçant Weddrich hors de ses terres. Weddrich disparaît dans les îles fjördinnes du nord. Cernos, apprenant la fin de la tyrannie au fjörd, envoi son disciple, Bartholomé, rencontrer les nouveaux souverains des clans fjördins libérés de la tyrannie pour leur parler des saintes terres grisonnantes cachées au delà des montagnes d'Argol et d'Ulsk.

Pendant le voyage de son disciple, Cernos arrive à Dun Argol où il écrit son voyage et ses rencontres dans la roche des murs du monastère avant de partir pour le Pic Givrelame. C'est en haut du pic que Cernos découvrira la corruption rongeant les Grisonnes.

Cernos, tentant d'arrêter l'évolution de la corruption, se sacrifie au centre de la montagne, à Dun Argol, causant un grand déluge sur les Grisonnes ainsi que la disparition soudaine de la civilisation helwyrie.

Alors que des pluies torrentielles tombent sur les Grisonnes, un jeune disciple et son compagnon, le dernier de son peuple, loin de leur pays, pleurent la perte de leur maître et ami. Bartholomé continuera sa mission de rencontrer les seigneurs nomades pour leur apprendre l'enseignement de Cernos, alors qu'Eoll disparaîtra quelques jours après la mort de Cernos.

Bartholomé réussira à convaincre Aurore Lawliet et Eran Amerton de venir aux Grisonnes pour construire les bases d'une glorieuse civilisation grisonnante, loin de la barbarie du fjörd. Alors qu'Aurore Lawliet proposera au saint-homme de se joindre à eux pour le voyage vers les Grisonnes, Bartholomé refusera, affirmant qu'il ne lui restait plus qu'une seule étape avant de terminer sa mission. Il laissera néanmoins derrière-lui le récit de son voyage et de sa vie, ainsi que la vision de sa mort.

- 2970Modifier

1280px-Roman fountain Glanum

Fontaine rituelle à l'image du St. Bartholomew retrouvée dans les environs de la Lisière.

Arrivée des premiers colons nomades grisonnants dans les environs de la Lisière, anciennement connu sous le nom d'Ymylbwlch. Premières traces d'habitations grisonnants.

Bartholomé meurt comme sa vision l'avait prédit, en tant que martyr dans les hautes-terres du nord du fjörd, entre les mains des païens fjördins.

- 2960Modifier

Premières traces de civilisation dans les environs de Bois-Rouge, anciennement connu sous le nom de Rodbwlch. Les premiers lieux de culte de Cernos datent de de cette époque et constituent principalement de fontaines rituelles.

Deuxième Ère - Il-llwydaModifier

Celtic-god0011a

Statuettes de l'ère Il-llwyda retrouvées dans les ruines de la région de Cascadia

L'Il-Ilwyda est une période de l'histoire grisonnante, s'étendant du 28ème siècle avant notre ère jusqu'au 25ème siècle avant notre ère, qui débuta avec la surprennante montée du Culte de Cernos ainsi que la création du Gîte Ambr'Pîn.

-2650Modifier

Le gîte Ambr'Pîn est créé et devient le centre commercial et culturel de l'Ouest des Grisonnes.

Une dispute religieuse qui déclenchera une guerre éclate entre les boyards mineurs des Grisonnes et les seigneurs fjördins du Fjord. Cette guerre se terminera sur une défaite du côté grisonnant avec ce qui sera nommé le Traité de Kop'ye il Severnaya ; traité qui empêchera l'église grisonnante de l'époque d'envoyer leurs missionnaires dans les pays fjördins.

-2600Modifier

Une vague de froid vient dévaster les Grisonnes, plongeant le pays dans la famine et la guerre entre les différentes factions des Grisonnes.

Vordrassil craque et se fend sous les vents puissants. L'épais tronc de l'arbre vient s'écraser dans tout l'Ouest du pays, laissant derrière une carcasse suintante et pourrissante.

-2599Modifier

Deux héros aux noms oubliés et devenus légendaires s'enfoncent dans la carcasse putride de Vordrassil pour y terrasser le mal qui ronge le cœur du pays. C'est avec succès que les héros reviennent au Gîte Ambr'Pîn avec la première cloche de Swl O'manch, toujours présente dans le clocher du bâtiment.

Borgund-Stave-Church-Lærdal-Norway

L'Eglwys O'Cenarch, merveille architecturale grisonnante, détruite durant la guerre du Corvus.

Malgré la notoriété certaine de leurs exploits, ceux-ci seront étrangement peu documentés. L'Église de Cernos attribuera plus tard les exploits des deux héros à la légende d'un autre personnage mythique, celui de St. Staurakios, qui, aidé par la réincarnation angélique de St. Éoll, auraient enfermés les esprits malsains de l'Hiver dans les cloches de Swl O'manch.

-2590Modifier

Premières marques de l'existence du plus vieux lieu de culte des Grisonnes, l'Eglwys O'Cenarch, à la Lisière. Cet édifice marque le début de la centralisation du pouvoir de l'Église aux Grisonnes.

-2550Modifier

Premiers établissements connus du comté des Rosiers, fondé par le presbytre Gryffith O'Talley et sa communauté religieuse nomade (voir : histoire de l'église de Cernos). Bien que nous n'ayons que peu d'informations sur les premières et secondes vagues migratoires des grisonnants, un nom fut retrouvé parlant de l'emplacement qui est l'actuelle région des Rosiers. Située sur une colline de rosiers au sein d'une clairière aux champs pourpres, Gryffith O'Talley baptisa l'endroit "Rhosbwlch", "Le Rosier" en grisonnant.

-2520Modifier

Mort du guide spirituel Gryffith O'Talley, donnant les rênes de sa communauté à Ross More, patriarche de la maison Moore. Il transforme les lieux en un comptoir commercial, un poste de ravitaillement pour les voyageurs, les marchands et les coureurs des bois. Son commerce devient rapidement prospère en raison de la situation géographique de son poste et de sa proximité à la Rivière Ambrpîn, transformant rapidement la petite communauté de Rhosbwlch en un centre important de la civilisation grisonnante naissante.

Troisième ère - L'interregnumModifier

L'interregnum est une période trouble et une ère souvent peu notable au sein de l'Histoire des Grisonnes. Marqué par son instabilité générale, ainsi que la montée en flèche de la puissance et de l'influence du Clergé au sein des vies Grisonnantes, l'Interregnum est une ère courte, mais non pas moins intéressante.

Les avancées technologiques de cette époque feront passer les Grisonnes dans un premier âge de fer.

-2460Modifier

Le Clergé de Cernos brise le traité de Kop'ye il Severnaya en tuant un prêcheur du culte des Anciens Dieux. Ce qui était censé être une malencontreuse erreur devient rapidement la cause d'une nouvelle guerre entre les fjördins et les grisonnants.

La fin de la guerre sera marquée par une paix blanche entre les deux nations, ainsi que l'assassinat de Samuel Lawliet et du seigneur Fredefaulk Amerton.

Pour la première fois dans l'Histoire des Grisonnes, le pays se retrouve forcé de nommer un régent qui n'est pas de la maison Amerton. Cette période sombre sera nommée par les historiens l'interregnum.

Le saint-patriarche Bardas di-Xyste et la sainte-matriarche Maha O'nessa s'autoproclameront "saints régent" devant le peuple. Nous ne savons que peu sur la montée au pouvoir soudain de l'église dans les années -2466, mais nous savons qu'une telle nouvelle ne fut pas appréciée par l'aristocratie naissante de l'époque. Bien que la noblesse se sentait toujours très proche de l'église, les maisons nobles, dont la Maison McNash, jugèrent que l'église n'était pas légitime à régencer le trône à la place de ceux qui tous les jours s'occupent de défendre et de faire vivre le pays. L'église cédera aux demandes de l'aristocratie grisonnante et organisera le premier Conseil d'Ambr'Pîn (l'ancêtre du Haut-Conseil actuel).

Le Conseil d'Ambr'Pîn continuera d'exister jusqu'au retour des seigneurs de Browmanwood sous la régence de la Maison Amerton.

-2430Modifier

Quatrième ère - Âge des oubliésModifier

L'âge des oubliés est appelé ainsi car nous n'avons que peu de traces historiques de ce qu'il se passa réellement durant cette période.

-966Modifier

Date de la création de la grande route Caeth ; la route aux esclaves.

-400Modifier

Renaissance de la Guilde de Browmanwood.

-40Modifier

Browman Lawliet, dernier descendant de la lignée des seigneurs de Browmanwood, rencontre Merrygold, fille d'un baron de l'Est. Ils vivent tout deux loin des querelles politiques et religieuses du Nord.

-30Modifier

Browman Lawliet et Merrygold donnent naissance à deux enfants ; Lunayar Lawliet et Gildass Lawliet

-24Modifier

Browman Lawliet et Merrygold donnent naissance à leur dernier enfant ; Eranor Lawliet.


Cinquième ère - Période contemporaineModifier

L'an 1 : RestaurationModifier

Retour des seigneurs de Browmanwood Lunayar, Eranor et Gildass Lawliet, ainsi que des seigneurs Scot et Marvin Moore, aux Grisonnes.

Le premier Haut-Conseil officiel est tenu, présidé par le seigneur Anderhole Amerton. Celui-ci demandera la votation de la Restauration, réforme visant à restaurer les droits régaliens de la couronne grisonnante, ainsi que la restauration du titre Roi des Grisonnants, ainsi que celui de Duc des Îles Sanguines.

C'est à l'unanimité totale que la Restauration passera. Le seigneur Gildass Lawliet prête serment devant la cour du Haut-Conseil, sous les yeux de l'assemblée et des représentants du Peuple présent.

« Je jure solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de Roi des Grisonnants et que du mieux de mes capacités je préserverai, protégerai et défendrai les intérêts Grisonnants ainsi que la culture et les croyances de notre peuple ancestral. Puisse Cernos et ses enfants m'aider. » - Gildass Lawliet de Browmanwood, Roi des Grisonnants, seigneur de Browmanwood et duc des Îles Sanguines

Les Grisonnes deviennent officiellement une monarchie constitutionnelle.

L'an 2Modifier

Unification du Haut-Conseil.

Début de la reconstruction de l'Île de la Lune Sanguine.

L'an 6Modifier

Fin de la Renaissance Fjördinne. Siège de la ville de Sokai Raion.

L'an 15Modifier

Début de la reconstruction du Port de St. Staurakios.

Ivan Zypher rejoind le Haut-Conseil.

L'an 17 : Massacre des ConifèresModifier

Massacre des Conifères

L'an 20 : Les États Confédérés et Royaux des Grisonnes.Modifier

Réformation des frontières grisonnantes ainsi que division du pays en plusieurs États, décrits par le seigneur Scot Moore de la Rose d'Or comme étant : « le gouvernement d’un peuple vivant sous la domination d’un Prince ou d'un Gouverneur Royal au sein d'un territoire établi »

Le pays devient Les États Confédérés et Royaux des Grisonnes.

Le Quéran Kohaan Ben Sayid rejoind le Haut-Conseil.

L'an 24 : Première Constitution NationaleModifier

Première ratification de la Constitution des Grisonnes.

« Nous le peuple des Grisonnes, avec la volonté de rendre plus parfaite notre Union, de la fonder sur la justice, d'assurer la paix civile, de pourvoir à la nécessité d'une défense commune, de promouvoir la prospérité de tous et d'assurer les bienfaits de la liberté à nous-mêmes et à nos descendants, nous décidons et nous instituons la présente Constitution pour les Etats-Libres des Grisonnes et ses habitants » - Gildass Lawliet de Browmanwood, Roi des Grisonnants, seigneur de Browmanwood et duc des Îles Sanguines

Ivan Zypher recherche un remêde contre la lycanthropie, en vain.

L'an 27 : Guerre de Zul'drake Modifier

Voir :

Guerre de Zul'drake.

L'Hérésie.

L'an 29Modifier

Début de la construction de l'Ancienne Bastille de Zul'drake.

Alwine Noble-Amie devient commandant du régiment spécial « Corwus ».

L'an 30 : Révolte des EsclavesModifier

Réformes majeures de la Constitution.

Révolte des esclaves de l'an 30.

L'an 35 : Abolition de l'esclavageModifier

L'esclavage devient formellement interdit sur le territoire de Browmanwood et tout territoire sous sa juridiction, sauf s'il représente une « punition d'un crime dont le coupable aura été dûment déclaré coupable ».


Années 40 ~ 42 : Guerre du CorvusModifier

Alwine Noble-Amie quitte Haut-Conseil après une réunion secrète entre les dirigeants du pays, dont la famille royale, durant l'automne de l'an 40.

Kohaan Ben Sayid disparaît et ne sera plus jamais vu à partir de ce jour.

Liste des Batailles :

Lee-Jackson-Last-Meeting

Les seigneurs Gildass et Eranor Lawliet de Browmanwood durant la Guerre Corvus


(*40) Bataille du Gîte Ambr'Pîn : victoire du Corvus.

(*40) Les sièges fjördins de Sokai Raion, Lunevits, Tisvits et Gyaliukorn : victoire décisive du Corvus et du commandant Jackson Moore ainsi que l'établissement officiel de l'État Corvus.

(*40) Bataille de la Lisière et Bataille de la Tremblaie : victoire du Corvus

(*41) Bataille Fratricide des Rosiers : victoire partielle du Corvus.

(*41) Bataille de Caethllwch : victoire de la Résistance

(*41) Bataille de Pastorawood : victoire du Corvus

(*41) Bataille du Solstice : victoire partielle de la Résistance.

... (explosion de Gyaliukorn, disparition soudaine de la généralissime Noble-Amie)

Déclaration de l'Acte « Étoiles du Nord » permettant une alliance entre les armées de la Résistance Grisonnante et ceux de la Résistance Shashkaïenne Fjördinne.

(*42-43) Le Front Fjördin : victoire décisive de la Résistance.

Les armées des seigneurs Eranor Lawliet, Marvin Moore, Actios Forthright et Anderhole Amerton, aux côtés des régiments loyalistes ou partisans des officiers Conor Ó Caiside, Joss S. Vandervaren, ainsi que l'havroun Fargorn Gredarius et le worgendworf Bruuk Worgendworf, s'allient avec les armées partizanys fjördinnes pour combattre les restes de la menace Corvus, en particulier les hommes du commandant Jackson "Ulysse" Moore.

Ceci est la seule et unique marque contemporaine d'une alliance militaire entre le Fiordowy et les États Grisonnants.


L'an 43 : Fin de la Guerre du CorvusModifier

Fin de la Guerre du Corvus.


L'an 46 - Transition automnale/hivernale (année de pluies)Modifier

Un conflit entre les états des Grisonnes et certaines familles des pays de l'Est se fait. Le pays se retrouve au bord d'une guerre entre la noblesse des pays de l'Est et celle des pays du Nord. Heureusement, de telles tensions ne dureront que quelques mois ; après plusieurs mois de négociations, une paix blanche sera acceptée par les deux camps.

La Maison Moore demande au Haut-Conseil de les aider à financer un projet de grande envergure du nom de "Nouvea Monde", projet ayant pour but d'envoyer plusieurs navires en quête d'une île légendaire dans les mers du Sud, île mystérieuse qui serait remplie d'Or et d'épices.

Le Haut-Conseil créé le projet "Nouveau Monde".

Le collège des cardinaux décide d'élire Vanisha Staghorn comme nouvelle sainte matriarche de l'église, ainsi que représentante suprême sur terre du Culte de Cernos.

Le Haut-Conseil décide de s'allier avec les maisons du Fjord pour tenir l'hiver approchant.

Découverte de la première nécropole engloutie helwyr dans les mers du Nord.

De fortes tensions se crééent entre la Maison Dabyrie et le Haut-Conseil.

La maison Dabyrie est bannie des Grisonnes. Leurs terres, le comté de Coeur-de-Bois, est redonnée au Haut-Conseil.

Une peste bubonique se déclare au comté de Coeur-de-Bois. Elle tuera 488 villageois et une vingtaine de soldats de la maison Amerton. Le village est mis en quarantaine et devient régencé par Drakes Amerton.

Fin de l'an 46, début de l'Hiver.

L'an 47 - Long hiver (année de neiges)Modifier

L'Hiver est rude et les tensions entre les différentes factions des Grisonnant créent une certaine instabilité au sein du pays. Même l'édifice considéré depuis tant d'années comme ayant été le dernier rempart contre l'Hiver, notre Sainte-Mère, l'église, se divise en plusieurs ordres.

Le bûcher des vanités a lieu. Les disciples d'un moine barthélémiste nommé Jeremia rassemblent des centaines d'objets pour les brûler au centre du comté de la Lisière, de la Tremblaie et des Conifères. Les objets visés par cette destruction sont ceux qui poussent au péché, spécialement ceux qui touchent à la vanité, comme les miroirs, les bijoux, les tableaux ou même les instruments de musique. D’autres objets aboutissent sur le bûcher : livres immoraux, chansons non-religieuses, images licencieuses, etc...

Alors que l'église est au bord du schisme, le frère Francesco Il-Maddueir réouvre la discussion entre les ordres sacrés pour créer une église unie et plus ouverte.

Vanisha Staghorn, sainte-matriarche de l'église de Cernos, abdique peu de temps après, se considérant trop vieille pour pouvoir continuer ses saintes fonctions. Par ce fait, le collège des cardinaux s'enferme dans le conclave, à Haut-Conseil, pour discuter de l'avenir de l'église.

Frère Il-Madduant est élu par le collège des cardinaux pour porter le fardeau papal. Il deviendra le Saint-Patriarche Francesco Il-Maddueir. Celui-ci trouvera, durant sa mission papale, un moyen de calmer les tensions entre les différents ordres religieux du pays en offrant aux serviteurs de l'église une plus grande liberté individuelle, que ceux-ci soient d'un ordre ou pas (exemples : expansion du devoir pastoral avec l'autorisation des pasteurs grisonnants de répandre la bonne parole en dehors du continent, droit à l'organisation de missions religieuses dans en Tyr Newydd, ...).

Il réformera aussi les pouvoirs et droits des ordres sacrés du pays, tout en acceptant au sein du clergé un nouvel ordre féminin, celui des Saintes Sœurs d'Aquila.

Listes des changements des ordres sacrés de cette année 47 :


L'an 48 - Long hiver (année de neiges)Modifier

...


L'an 49 - Transition hivernale/printanière (année de pluies)Modifier

...


L'an 50 : Découverte et exploration du Nouveau-Monde !Modifier

Découverte de Tyr Newydd !

...

L'an 51Modifier

...


L'an 52Modifier

...


L'an 53 : San AdamhanModifier

...


L'an 54 - Période ActuelleModifier

Fin des hostilités à Sant Adamhan après l’intervention de la Rose Bleue et du général Conor Ó Caiside.

La présence du général dans les îles coloniales offre l’opportunité à la Rose d’Or de bloquer la Route aux Esclaves, tournant l’action vers Caeth.

Le général Cassidy retourne aux Grisonnes pour continuer sa campagne vers les Rosiers, passant par la Région des Cascades.

La Rose d’Or tente de faire plier Caeth, faisant escalader la violence dans la région.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .