FANDOM


Compagnie marchande des Indes Grisonnantes
Oct6 homer
Informations générales
Type Compagnie Coloniale
Membres ±3500
Lieux St. Bartholomew, Tyr-Newydd
Politique Capitalisme / Colonialisme / Mercantilisme
Dirigeants Inconnus

La compagnie marchande des indes grisonnantes, ou compagnie grisonnante des indes orientales, (connue en grisonnant sous indias cwmpniy ó'il-grisons) est une compagnie de commerce créée par le Haut-Conseil des Grisonnes  pour gérer le commerce et la communication entre les métropoles portuaires des Grisonnes et ses colonies en Terre-Neuve, particulièrement au cap de Saint-Barthélémy.

Création de la compagnieModifier

À la suite de la Guerre de Zul'drak ouvrant les routes maritimes vers les royaumes de l'Est, les activités commerciales et financières favorisentle capitalisme naissant des familles aristocrates marchandes des Grisonnes et, particulièrement, du fjörd, avec la création de la Handlowa Companiy par Yaakov Mezevitch. L'aristocratie, meurtrie par les récentes guerres, se retrouve vite forcée de faire confiance aux compagnies marchandes du nord et d'ouvrir leurs passages maritimes vers le reste du monde. Les grisonnants, moins expérimentées dans l'art du mercantilisme que leurs voisins fjördins, se retrouvent vite à participer à une nouvelle course avec les fjördins, dans un monde nouveau qu'ils ne connaissent que trop peu.

(...)

Pouvoirs régaliens en Terre-NeuveModifier

Grâce à sa puissance, la compagnie constitue un véritable État dans les États Grisonnants de Browmanwood. De fait, elle dispose dans ses comptoirs des principales fonctions régaliennes, lui permettant d'avoir une certaine autonomie face au Haut-Conseil ; c'est la compagnie qui nomme les gouverneurs et les conseils assurant la justice locale. C'est elle aussi qui assure la défense de ses possessions terrestres et la protections de ses routes commerciales. Dans cette optique, elle serait, en théorie, capable de décider de la guerre et de la paix dans le territoire de Terre-Neuve, disposant à cet égard d'un pouvoir diplomatique plus ou moins autonome.

Consciente de son importance et de ses pouvoirs, la compagnie ne manque pas d'arrogance vis-à-vis du Haut-Conseil et, en particulier, vis-à-vis des seigneurs du continent grisonnant ; celle-ci reste néanmoins très proche de l'État et de la couronne.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .