FANDOM


Priest sermon by leventep

Le culte de Cernos est la religion officielle des Grisonnes. Le culte est dirigée par l'église de Cernos, église elle-même gérée par le Clergé de Cernos.

Croyances Modifier

Le culte de Cernos croit en de forts liens entre les grisonnants et les Grisonnes en elle-même, expliquant donc pourquoi les croyants du culte on un comportement très territorial et protecteur.

Non seulement ça, mais ce culte croit aussi en un équilibre naturel très poussé : comparé à certains cultes où il est interdit de faire du mal à tout être vivant, le culte de Cernos croit qu'il est bon de réguler certaines espèces animales pour que bêtes et hommes puissent vivre ensemble. Les périodes de chasse sont nombreuses, et pour dire, la chasse est devenu un sport sacré dans toutes les Grisonnes de Browmanwood. Participer à la régularisation naturelle n'est pas seulement un honneur pour les Grisonnant, mais aussi un devoir ; garder ses terres propres et ordonnées et, excusez-moi du therme, "enlever la mauvaise herbe", est une chose qui doit être faite, selon le Culte de Cernos encore une fois.

Bien que les sacrifices ne sont que très rare dans la culture grisonnante, les offrandes le sont un peu moins ; offrir de l'argent ou des biens au Clergé permet à l'église de redistribuer les dits biens aux nécessiteux pour que, eux aussi, aient une chance de pouvoir travailler aux Grisonnes. Cernos dit récompenser le travail et les martyrs, car c'est eux qui aident à faire grandir le culte et le royaume.

Outre les côtés très utopistes dit plus haut, il est vrai que Cernos dit punir sévèrement ceux osant s'approcher des arts noirs, eux qui sont dits destructeurs pour la terre et malsains pour les hommes, il est normal de voir une culture comme celle des grisonnants interdire le culte des démons, de la mort, de la destruction ou des maladies.

Dans les traditions guerrières du culte de Cernos, nous retrouvons une forte habitude au martyrisme ; mourrir pour sa foi et ses idées est honnoré, et souffrir au nom de son pays et de sa famille l'est tout autant. Dans le légendaire Lexicanum de Cernos, Cernos dit même que "la prière purifie l'esprit mais la douleur purifie le corps", nous laissant en effet à croire que le martyrisme est un pillier de la culture Grisonnante. Cette idée d'une foi inébranlable en son gardien et maître, Cernos, et en son pays, les Grisonnes. Cette idée de sacrifice pour un bien commun. Là est toute la beauté du culte de Cernos.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .