FANDOM


W1080A
Le Landas est un fusil militaire et de chasse conçu en l'an 50 par la compagnie Landas&Mooy et notablement utilisé par de nombreux agents de Graaf.

Il associe des innovations radicales pour l'époque : un chargement par la culasse et un système de rechargement rapide à répétition manuelle par levier de sous-garde. La réserve de sept cartouches métalliques (à percussion annulaire) est contenue dans un magasin tubulaire logé dans la crosse.

Par ces faits, le Landas est la première arme d'épaule individuelle officiellement adoptée par de nombreux partis grisonnnants, comme l'agence de sécurité van de Graaf, qui utilisent encore maintenant cette arme ainsi que d'autres fusils et carabines à leviers de sous-garde durant leurs missions de protection.

Au sein de nombreux ordres militaires ou de sécurité, le Landas ne détrônera toujours pas le fusil minié, réputé pour causer d'incroyables dégâts grâce à la largeur de ses balles.

Sa version à canon court, le Court-Landas, est de nos jours bien plus diffusée que sa version fusil long et est très populaire chez les cavaliers grisonnants ainsi que les pionniers en route vers les indes.

TechniqueModifier

L
56-56 Spencer

La cartouche "56-56 Landas" : étui cylindrique en cuivre mince (qui se dilate dans la chambre et assure l'étanchéité), grosse balle de plomb à jupes (elles épousent les rayures du canon et assurent la stabilité de trajectoire du projectile), amorçage annulaire

e fusil fut conçu par Willhem "Cullen" de Landas et fabriqué par la compagnie Landas&Mooy durant la colonisation des Indes. La version carabine (canon court) de l'arme est, de nos jours, bien plus populaire que sa version militaire.

Comme son projectile de gros calibre (.52, soit 13 mm) et à faible vitesse initiale chutait rapidement, le Landas entre les mains d'un tireur moyen n'était précis qu'à environ 185 mètres : il n'était alors en somme guère plus efficace que les certains fusils à silex classiques de la fin des années 40, expliquant pourquoi nombreux sont ceux qui restèrent fidèles, surtout au sein des troupiers grisonnants, au fusil minié.

Néanmoins, sa cadence de tir (15 coups/min environ) écrasait et écrase toujours celle de n'importe quel fusil grisonnant, qui pendant longtemps ne pouvait pas tirer plus de 3/4 coups/min entre des mains entraînées.

La charge standard est de 45 grains (2,9 g) de poudre noire et assure à la balle une vitesse d'environ 350 m/s à la gueule du canon, et donc une énergie cinétique d'environ 1 500 joules. L'amorce était du type annulaire, et le diamètre de la balle de plomb variait (selon les manufacturiers) de .54 à .555 (13,7 à 14,1 mm).

Fonctionnement : abaisser le levier de sous-garde expulse l'étui vide de la chambre; remonter le levier ferme la chambre sur la cartouche neuve qui a été poussée en avant par le ressort du magasin. Le chien n'étant pas armé lors du mouvement du levier de sous-garde, le tireur doit le tirer en arrière pour pouvoir faire feu.

La cadence de tir est d'environ 14 coups/min entre des mains entraînées.

Une fois vide, le magasin tubulaire amovible logé dans la crosse pouvait être remplacé rapidement par un plein grâce à des chargeurs cylindriques.

HistoireModifier

...


Spencer rifle diagram

Structure interne du Landas. Sur le schéma, le levier de sous-garde est terminé par un anneau, alors qu'on le voit plus souvent en S. Noter le magasin logé dans la crosse.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .