FANDOM


  • « Ils étaient des Dieux là où nous n'étions que des Hommes... »
  • « Des contes, des histoires,des mythes et des légendes, voilà ce qui vous attend mes enfants ! »

« Nul ne nous agressera impunément »

[Musique traditionelle]

Les Havrouns (dit les "âmes-bêtes" ou "Bwystfil" dans les Grisonnes) sont ces guerriers ayant prêté serment et ayant fait union avec la nature jusqu'à s'y abandonner complètement, leurs sens se voyant analogue à l'Esprit auquel leurs pensées se vouent. Le corps de ces derniers prend d'après les rumeurs à un endroit aléatoire une marque propre à la bête sommeillant en eux lors du rituel, réveillant ainsi des capacités violentes et animales refoulées par sa condition humaine. Chaque Havroun est prédisposé à un totem particulier souvent associé aux signes astrologiques. Il est dit que les Esprits de la Nature se séparèrent et que chacun d'eux prit possession d'un totem, lui octroyant ainsi sa bénédiction et ses secrets.

De nos jours, personne n'aurait revu ces hommes mis à part les derniers vestiges gravés dans les mémoires "Hati et Skoll", nés du conte "Les Astres Jumeaux" que les Vénérables considèrent comme souvenir d'une époque achevée qui pourtant ne tarderait pas à se renouveler.

Les Liens Spirituels :Modifier

Quand l'on évoque les liens qui peuvent unir l'Homme à la nature, bon nombre sont ceux qui prétendent que nous en sommes issus. Ils n'ont pas tort, ils sont même dans le vrai, mais avec les années, les Hommes prirent le parti prix de l'avancée scientifique et technologique, délaissant les racines mêmes des traditions claniques auxquelles Ils avaient été initiés. Les Havrouns suivirent le même sort, d'où leur extinction. Pour autant, leurs pratiques ne furent pas oubliées et des bribes restent encore encrées dans la pensée des aïeux séjournant encore sur le monde Terrestre.


  • La change-forme du fauve


L'apothéose d'un Havroun est celle de la plus pure harmonie entre lui et son totem, l'Esprit de la Nature en question étant désormais une partie intégrante de son porteur sans laquelle celui-ci ne pourrait survivre. De là, le Havroun peut prendre l'apparence de la bête en lui et marquer son territoire pour prouver à ses pairs son titre de Maître-Havroun, signe d'honneur important. Il faut aussi noter qu'il n'y a proprement parlé aucun chef parmi les Havrouns, chacun se respectant pour les hauts-faits accomplis par l'un des leurs, c'est une religion à part qui dénote d'un certain savoir-vivre.

Pour arriver à ce stade de l'équilibre parfait, les rituels sont multiples et sont répartis par plusieurs paliers :


Deer Woman by LadyOwl

« Vagabondez sur mes terres, mes esprits de la nature, vous êtes nos pères »

 1° palier : Le disciple se doit se faire son premier pèlerinage et croiser sur sa route un animal phare destiné à le guider jusqu'à l'autel l'honorant. Une fois arrivé au lieu de culte, l'apprenti-Havroun se doit de plier genou et l'échine devant ce dernier et réciter les louanges qu'apporte l'Esprit de la nature en question. D'après les dernières attestations concernant les Havrouns, la durée serait d'une précision troublante : L'homme chantant les prières s'évanouit de lui-même, nul ne sait si cela vient du manque de nourriture ou d'eau, choses interdites lors des chants, ou si le totem est bien à l'oeuvre.


Princess ii by michaelcty-d5nvpu6

« L'esprit de la panthère, bien que mort, est éternel »




2° palier : À son réveil, le disciple se surprend à contempler l'étendue sauvage offert à lui, une nuit d'hiver le 'secouant, ses prunelles rivées sur les étoiles scintillantes. Les conteurs mentionnent que chaque animal aurait un impact sur le physique de son porteur, dans cette optique, l'homme serait pris de convulsions jusqu'à ce que son 'âme se 'libère afin que son corps subisse les marques de son Esprit de la Nature, que cela soit des pupilles reptiliennes ou de loup, des plumes à ses avant-bras, des mèches de teintes atypiques. De ce qu'il est raconté, l'apprenti-Havroun se doit de survivre pendant trois jours sans rentrer en sa demeure, forcé de cohabiter avec la nature.



Leader of the pack by spellsword95-d5zurdf

« Je suis l'Ours, et en tant que tel, je briserai mes ennemis au péril de ma vie »


3° palier : Les jours qui suivent l'échéance de son périple, le disciple atteint un stade de perception avancée, les Seigneurs-Havrouns veillant sur lui en prenant soin de ne pas effaroucher l'esprit qui évolue en son sein. Dès lors, ils marqueront le sol de runes et tourneront en cercle autour de l'apprenti lors du levé de l'aube, psalmodiant des hymnes inconnus à ce jour. De plus, lorsque tout aura cessé, le disciple sera hissé au rang de Havroun et devra sacrifier un animal similaire à son totem pour que la pluie s'abatte sur ses contrées, signe que l'Esprit est présent et fier de l'acte accompli.



Swirrel queen alexandrescu paul by paulalexandrescu-d5kg2lh

« Petite de taille, grand d'esprit et de bonté »



4° palier : Rien n'est précisé concernant la suite des évènements  l'on sait juste qu'un soir de pleine lune, un homme aux dons indicibles viendra bénir le Havroun de sa paume, certains prétendant que Cernos serait à l'oeuvre. De là, l'homme sera pris de maux de têtes pouvant l'amener jusqu'à l'inconscience, les Maîtres-Havrouns se devant d'être à son chevet durant sa convalescence. Lorsqu'il pourra enfin reposer pied à terre, il verra le monde sous un jour nouveau, son âme sera décrite comme fébrile et ses pas seront plus vifs, des capacités animales prenant le dessus sur ses habitudes humaines jusqu'à ce qu'il retrouve le juste milieu. Ce sont des signes particuliers qui permettent de différencier les apprentis-Havrouns d'un Havroun confirmé.



Mountain warden by centradragon-d6530wv

« Je chargerai, jamais ne m'arrêterai, jusqu'à te broyer ! »

5° palier : 
C'est le stade final d'un Havroun, les informations à ce sujet sont des plus moindres, en revanche, il serait question d'un présent en rapport avec le totem, celui-ci permettant l'accomplissement de son apprentissage. Celui-ci permettrait d'ouvrir la voie vers les Maîtres-Havrouns et lierait à jamais l'Homme à la Bête. Ainsi, le règne animal prendrait les rênes du Maître-Havroun et le guiderait dans les steppes, laissant place à l'Esprit et non à l'Homme.*



  • L'union sauvage


Ces "âmes-bêtes" furent il y a longtemps, avant que même que les grands empires ne soient créés, des guerriers, des barbares féroces qui apparaissaient comme désorganisés... Si bien que cette désorganisation les rendit imprévisible et mena à la perte ceux osant lever la main sur eux ou sur leurs proches. Néanmoins, qui peut se permettre de juger si un tel ou un autre n'est pas plus rusé qu'il n'y paraît ? Personne, les Havrouns en sont la preuve par excellence, car même si leurs présences physiques témoignaient des batailles à venir, ils n'étaient pas seuls, loin de là, la Nature elle-même veillait et veille encore sur eux, qu'ils soient sous terre ou sur terre.



Frère des Bêtes : Quand le moment vient pour le Havroun de s'unir avec son Esprit de la nature, il peut communiquer avec les animaux de manière différente qu'à travers des mots prononcés ou des caresses promulguées.

- Le Havroun peut choisir de se voir accompagné d'un animal symbolique à son totem en usant du langage du corps, des grognements étouffés ou non, des cris ou par de quelconques moyens de communication. De ce fait, il peut dresser n'importe quelle bête animale tant qu'elle correspond à la race de l'Esprit de la Nature auquel il est adoubé.


- De par son statut de Havroun, il peut converser avec les animaux quelques instants afin de mettre au point des escarmouches ou des pièges lors d'escapades, permettant ainsi des représailles auxquelles l'ennemi ne s'attend pas et créer des diversions qui sauront prendre à revers n'importe quels belligérants. La durée augmente selon l'habilité et la dextérité du Havroun et peut s'accroître considérablement à chaque entraînement.


Esprit du rôdeur : Quand la pénombre se glisse ou quand le couard prend la fuite, le Havroun ferme ses yeux et se laisse porter par son instinct et ses sens afin de mener sa traque jusqu'à la fin où le malheureux répondra de ses actes dans son sang.

-  Le Havroun se voit doté de capacités animales qui dépassent l'entendement des simples croyants ou des hérétiques, ce dernier pouvant se déplacer avec la même aisance que l'animal de son totem, mêlant alors la vélocité à la souplesse jusqu'à la légèreté et à l'agilité, passant par une force décuplée ou une endurance prolongée. 


Grâce à ses aptitudes, le Havroun peut ainsi voir dans le crépuscule et dénicher un repas de choix, se mouvant avec aise entre les broussailles. Tout dépend alors du totem, celui de la chouette pourra fuser sur sa proie en l'espace d'un clignement d'oeil tandis que le worg lui plantera ses crocs dans une course effrénée. 

Les Totems recensés :Modifier

La Malgré les réticences de tribus et d'une myriade de clans qui arpentaient jadis les Grisonnes en arborant l'étendard de la Guilde , certains peuples prirent la peine de considérer la légende des Havrouns qui faisait s'embraser les esprits. Traqueurs, rôdeurs, chasseurs s'armèrent de victuailles et de fourrures, partant à la découverte des totems de pierre. Les recherches furent longues et laborieuses, le bouche à oreille permit de clarifier les moeurs et coutumes que vénéraient autrefois ces âmes-bêtes de manière à desceller les sentiers menant à ces autels où demeurent les Esprits de la Nature.

Grâce à ces hommes, une liste non-exhaustive des totems recensés a pu être dressée :

  • L'Aigle, le fier et l'arrogant, totem majeur et primaire, il survole les autres sans pour autant être indéfiniment supérieur.
  • Le Brochepelle, similaire au Dolyak de l'ancien temps, c'est un totem primaire forgé par la force et l'endurance.
  • Le Cerf, sagesse et respect émane de lui depuis les premiers âges, il est le premier totem primaire à être vénéré.
  • Le Corbeau, annonciateur de mauvais présage mais aussi source de savoir, c'est un totem primaire grâce au Corvus qui le prône.
  • L'Écureuilpetite bête insignifiante, c'est aussi un totem secondaire mais il reste un symbole de la quiétude éternelle.
  • Le Gnollcréature souvent réputée pour sa présence oppressante, c'est un totem secondaire car peu le vénèrent, il est cependant encore présent.
  • Le Grizzly, réputé inflexible et puissant, c'est aussi une créature doté d'un sens de la famille profond, c'est un totem primaire et apprécié.
  • La Harfang, intelligence et patience sont ses maîtres-mots, malgré qu’elle soit un totem secondaire, ses qualités sont très recherchées.
  • Le Lapin, semblable au lièvre, il représente la vitesse et la couardise, c'est un totem secondaire qui persiste à exister grâce à son espèce dense.
  • La Panthère des Neiges, disparue depuis des décennies, cette bête mythique est un totem primaire grâce à sa férocité et à son don pour la traque.
  • Le Renard, de tout temps il est l'effigie de la ruse, c'est un totem élevé au panthéon des primaires depuis peu.
  • Le Serpent, reptile et main du mal symbolisant la peur, c'est un totem secondaire qui n'a pourtant rien à envier aux autres bien qu'il soit craint.
  • Le Worg, souvent associé au loup de par son esprit de meute mêlé à sa hargne, c'est l'un des premiers totems primaires honorés par Skoll et Hati.


Ces noms peuvent se muer en d'autres suivant l'interprétation du Havroun, celui-ci pouvant tout à faire vénérer une bête subsistant à ses côtés qui n'est pas présente dans cette liste, de là, il devra faire les démarches afin de découvrir ses secrets et être l'âme-bête de cette dernière.

Écrits où l'on mentionne brièvement les Havrouns :Modifier

« Mythes et légendes se confondent souvent, mais l'histoire relève parfois de ces derniers afin de prospérer dans la lignée de ceux qui chantent les louanges des Havrouns. Nuls ne pourraient les définir, si ce n'est qu'ils furent là lorsque le sol fut foulé par les Elfes. Certains tentèrent de les définir, parjurant leurs croyances en clamant qu'ils étaient les "âmes-bêtes", des créatures au sang-mêlé à celui des créatures peuplant ces terres. Mais je vais vous dire, ce que sont ces hommes, ce sont des immondices pour les bornés d'esprit, des symboles pour le clergé, des fantômes pour ceux qui ont peur de les mentionner.» 

Human Animal by TheABones

« 'Oubliés nous sommes, Légendes nous resteront' »

« Bien que très peu puissent les cerner, il existe une force que des érudits s'efforcent de cerner pour découvrir les secrets qu'elle renferme. Ils nomment cette essence d'origine "Esprit de la Nature". Les derniers mots concernant les Havrouns mentionnent qu'ils aspirent à vénérer un totem en particulier jusqu'à ce que l'Esprit de la bête l'accepte en eux, ces derniers devant recouvrir une vigueur et un mental jusqu'aux rivages de l'inconscience afin que l'Esprit ne soit plus muselé autour d'eux mais ne fasse plus qu'un avec l'être qu'ils incarnent. En effet, le Havroun se doit d'accueillir en son corps et en son âme afin d'y faire appel lorsque les turbulences de l'avenir ébranlent les peuples, quand le temps est à l'heure du besoin. »


« Ainsi, cette essence immatérielle et selon les hérétiques irréelle serait à même de canaliser les instincts primaires auprès du règne animal et de la nature que l'Esprit de la Nature est à même de fournir. »

- "Le reflet des bêteschapitre 5 "Mythe des "âmes-bêtes", ouvrage d'un anonyme récupérée dans la bibliothèque du gîte. 


"Partir, c'est tué la fatalité pour donner vie à son destin" - Ysgarn Syl'Arias, hérault du Grizzly

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .