FANDOM


Village road by leventep
Ruissargent est un village de l'extrème Nord Ouest des Grisonnes, à la frontière de Zul'drak et à l'Est des portes de Drak'Tharon. Le village est dirigé par un conseil local surveillé par le Clergé et le Haut-Conseil.

La particuliarité de Ruissargent comparé aux autres villages de l'Est est la froideur de ses hivers ; situé aux portes de Zul'drak, Ruissargent peut subir, des fois, des vagues de froid beaucoup plus puissantes que le reste des Grisonnes. Expliquant pourquoi, dans la noblesse, Ruissargent est souvent considéré comme un fardeau.

RéputationModifier

Bien que Ruissargent soit, dorénavant, dirigé entre de bonnes mains, le village garde néanmoins derrière lui sa lourde réputation d'antan.

Quand le cataclysme éclata, de nombreux gilnéens, réfugiés de guerre, furent forcés de venir chercher refuge aux Grisonnes. Le Haut-Conseil ne pouvant les refuser, ils trouvèrent un moyen facile de régler ce nouveau problème d'immigration ; mettre tous les gilnéens à Ruissargent.

Ruissargent était dorénavant un véritable "ghetto" à gilnéens. Sans réels seigneurs à l'époque, l'endroit était géré par La Guilde et le Clergé de Cernos qui, malgré le choix du Haut-Conseil, essayaient d'aider les gilnéens à s'habituer à la dure vie des Grisonnes ; le Clergé essayait de les habituer aux coûtumes religieuses du Nord, tandis que la Guilde essayait de leur apprendre à travailler et à savoir défendre leur nouveau foyer.

Bien que nombreux furent les gilnéens qui acceptèrent la générosité du Clergé et de la Guilde, une bonne partie d'entre eux décidèrent de refuser totalement leur aide - refusant, ainsi, le Culte de Cernos dans "leur" village.

Le Clergé, se sentant insulté par la prétention de ces simples réfugiés gilnéens, envoya un ultimatum aux gilnéens rebelles : seuls ceux qui accepteront Cernos comme leur dieu pourront vivre à Ruissargent sous la protection du Clergé.

Les gilnéens osant encore tenir tête au Clergé furent renvoyés de Ruissargent, et se retrouvèrent à érrer de villages en villages à vivre de tout et de rien. Certains décidèrent même de voler pour survivre ; être hors-la-loi était, selon eux, mieux pour eux que d'accepter les demandes d'un gouvernement qui ne "les respectaient pas".

Quand le chevalier Caynnor Bralieth reçu sa bannière, le seigneur Gildass Lawliet lui donna la possibilité de devenir boyar et seigneur de Ruissargent - chose qu'il, bien évidemment, accepta.

Le village sera dirigé pendant plusieurs années par le fils du chevalier Caynnor, Zirac Bralieth, qui sera considéré par l'Histoire comme ayant été un jeune seigneur au potentiel plus que présent, mais pas sans défauts ou malchance.

Car le jeune seigneur avait bien des ennemis, malgré son jeune âge. De nombreux nobles de l'Est rêvaient de vengeance et de sa tête sur une pique, tandis qu'aux Grisonnes, le seigneur Actios Forthright cherchait des alliés pour pouvoir assurer son indépendance économique et militaire. Alliés qu'il trouva facilement.

Actios Forthright ira jusqu'à aider ces nobles de l'Est à passer aux Grisonnes pour assiéger Ruissargent et s'assurer, non seulement de devenir indépendant en tenant l'avenir du comté entre ses mains, mais bien d'avoir des alliés de taille dans le Nord et dans l'Est.

Zirac Bralieth désertera avant le début du siège et avant l'arrivée de l'ost ennemie sur ses terres, sauvant sa vie et celle de ses enfants. Malheureusement, Ruissargent était damné.

Où était les autres seigneurs, me direz-vous ? Les autres ne seigneurs de Browmanwood ne voyaient pas l'intérêt de rentrer dans une guerre à ce moment précis. L'Hiver est rûde, et même si il était triste de devoir perdre un allié, il aurait été pire de se faire deux nouveaux ennemis.

L'inaction fut donc choisie.

Mais, outre les affaires politiques, il est important de noter que le seigneur Actios Forthright ne fut que seigneur de Ruissargent qu'une nuit, car c'est au petit matin qu'il alla voir Eranor Lawliet pour négocier son indépendance ; indépendance qu'il reçu à condition de livrer Ruissargent au Haut-Conseil.

Battu et malchanceux, Ruissargent est dorénavant dirigé par un conseil local et est aidé par la Compagnie de Staurakios, un ordre religieux venant de la Baie de Saint Staurakios.

Ruissargent mérite, dorénavant, une période loin des guerres et des querelles.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .