FANDOM


Alexius-I-Comnenus
Staurakios di-l'Este (ou Saint Staurakios pour les grisonnants) est un martyr et un saint majeur de la deuxième ère et le saint patron des marchands, des voyageurs et des aventuriers. Il est principalement représenté en un guerrier-poète venu d’ailleurs et portant une armure d'Or et un cimetierre d'argent.

Il est honoré durant le onzième mois de l'année, durant Kirstmes.

La Légende doréeModifier

Durant les années grises du deuxième ère, la légende de Staurakios di-l'Este est adaptée par les écrivains de Dun Argol dans un livre nommé La Légende Dorée qui raconte ceci :

Staurakios di-l'Este naît en Enoch, dans une famille de grands marchands étrangers. Militaire, il déserte son pays pour suivre les légendes d'une terre mille fois sainte se trouvant dans le nord du monde connu.

En arrivant aux Grisonnes, il apprend que le pays est la proie d'un mal ancestral qui terrorise les habitants. N'ayant pas peur de la mort, le guerrier-poète décide de s'aventurer à la source du problème : Vordrassil.

Durant son voyage jusqu'au saint arbre maudit, Staurakios rencontrera un jeune homme à la peau de bronze et à la lance de cuivre. L'homme lui propose de l'aider dans son voyage vers le coeur des Grisonnes pour, à ses côtés, enfermer à jamais le mal qui rongeait le pays.

Personne ne sait réellement ce que Staurakios trouva sous Vordrassil, néanmoins, le saint laissera derrière-lui la description d'horreurs amphibies qui vivraient dans d'étranges bassins souterrains où se nourrirait les racines du saint-arbre :

« Ils étaient de couleur verdâtre et avaient le ventre blanc. Leur peau semblait luisante et lisse, mais leur échine se hérissait d'écailles. Leur corps vaguement anthropoïde se terminait par une tête de poisson aux yeux saillants toujours ouverts. Sur le côté de leur cou s'ouvraient des ouïes palpitantes et leurs longues pattes étaient palmées. Ils avançaient par bonds irréguliers, tantôt sur deux pattes, tantôt sur quatre... Leur voix coassante... avait toutes les nuances d'expression dont leur visage était dépourvu. »

Staurakios parlera aussi d'êtres ailés difformes et grotesques aux yeux globuleux et d'amalgames de matière noire. La légende veut que Staurakios aurait, au côté de son compagnon sans nom, enfermé les créatures malsaines dans les cloches de Sul-Mantuul.

La légende dit aussi que le corps, l'armure et l'arme du saint serait encore cachée dans les tréfonds des Grisonnes.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .