FANDOM


Aldor 32
Salomon Stromnyi Mezevitch
Stromnyi
Titre(s)
<Marchand d'opium et organisateur de combats>
Sexe
Masculin
Race
Fjördin
Ethnie Mezevitchyi
Classe Marchand
Affiliation Il-Organisatzyi (organisation criminelle)
Ordre Il-Handlowa Companiy (compagnie marchande)
Religion Culte des Anciens Dieux (Réformé)
Localisation
Comté de Klawerbourg
Statut Vivant
Parenté Neveu d'Harkor Stromnyi
Salomon Stromnyi Mezevitch est un marchand et un criminel mezevitchyi rattaché à l'Organizatsyi, né en l'an 15 à Valdgeym, dans le sud-est du mezevitchyi fiordowy.

BiographieModifier

Nous ne connaissons malheureusement que trop peu sur l'enfance de Salomon Stromnyi. Ce que nous savons néanmoins sur sa vie débute à son adolescence, durant son immigration aux Grisonnes, au port Téthys.

Sa carrière débutera en tant que joueur professionnel dans les tavernes de marins du port, sous l'aile de son oncle, un marchand et entrepreneur fjördin du nom d'Harkor Stromnyi rattaché à la Handlowa Companiy, une compagnie marchande fjördinne prestigieuse. Puis, à l'âge de 20 ans, avec le soutien des connaissances politique de son oncle, il devient Bwky (preneur de paris, en grisonnant) pour les combats de lutte du port. Cette précieuse licence de bwky lui offrira de nouveaux amis compatriotes venant de l'Organizatsyi, une organisation criminelle. Mikolaj Vozdovac lui proposera même d'ouvrir son propre ring de combats dans les salles secrètes de l'Organizatsyi, lui offrant un monopole quasi-total des jeux de combats au sein des égouts et lieux de rendez-vous secrets de l'organisation. Une offre que notre cher Salomon ne pouvait pas décemment refuser !

Salomon Stromnyi semblait avoir un don pour jongler avec une certaine aisance entre sa vie à la surface, celle d'un honnête marchand d'opium et bwky licencié, et sa vie souterraine, celle d'un criminel opportuniste rattaché aux vermines de la pire espèce. Cette chance sera remise en question durant la guerre du Corvus, en l'an 40, quand son oncle, Harkor Stromnyi, sera tué durant un voyage maritime par le blocus maritime de la rébellion. Non seulement venait-il de perdre un membre de sa famille et son mentor, Salomon venait aussi de perdre un lien fondamental à ses plans entre lui, l'Organisatsyi, la Handlowa, et les différents contacts de son oncle à Téthys. Il ne perdait certes pas sa place, mais perdait en valeur. L'Organizatsyi remarqua que, sans contacts d'importance, Salomon Stromnyi n'était plus qu'un marchand mezevitchyi ambitieux avec une licence officielle de preneur de paris.

Pour sortir des tensions de l'Organisatsyi, Salomon décida de se rapprocher de l'Handlowa après la fin du blocus maritime. La guerre lui avait laissé le temps de réfléchir, mais celle-ci maintenant terminée, il n'y avait plus aucune excuse pour ne pas trouver de nouveaux débouchés.

Nous sommes en l'an 47, et de plus en plus de rumeurs parlent d'un nouveau-monde, au-delà des mers du nord. Salomon enchaîna les voyages vers les îles australes aux côtés de la Handlowa, et ce tout en gardant ses liens avec l'Organizatsyi, aux Grisonnes. Durant un de ces voyage, celui-ci jura avoir trouvé une possible issue, une chose qui allait lui offrir la paix jusqu'à la fin de ces jours : l'opium. Au début des années 50, Salomon Stromnyi sera dans les premiers marchands à obtenir une licence officielle de la Handlowa pour participer activement au commerce de l'opium dans les territoires fjördins. Son ethnie, néanmoins, l'empêchera d'obtenir une licence de la compagnie marchande des indes grisonnantes, qui encore maintenant voit la Handlowa comme un rival naturel.

Incapable de vendre légalement de l'opium aux Grisonnes, Salomon, aux côtés d'autres marchands, utilisa ses connexions avec l'Organizatsyi et la Handlowa pour faire passer l'opium de Tyr-Newydd vers le Fjörd et jusqu'aux Grisonnes. Cette ouverture du commerce illégal de l'opium rendra Salomon un homme riche et, pourtant, peu connu en dehors de son milieu.

Discret, Salomon travail aujourd'hui à Klawerbourg, utilisant sa licence de bwky et l'opium pour continuer ses affaires.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .