FANDOM





  • "Nous étions plus de quarante dans une salle étroite, trois bandes de mercenaires écoutaient les dirrectives du Boyar."
  • Lors du siège de Bois-Rouge, Thorlak était en première ligne, prêt à se battre pour le village.
  • Je vous le jure ! Je l’ai vu… J’ai vu ses yeux flamboyants, rouge comme les flammes qu’il utilisait !
Aldor 32
Thorlak McDraken
Thorlak
Titre(s)
<Le crémateur, le traitre.>
Sexe
Masculin
Race
Humain
Classe Guerrier et magicien du feu du dragon
Affiliation Village de Bois-Rouge, indépendant.
Localisation
Inconnue
Statut Inconnu
Parenté Demi-frère de Walther McDraken

Héritier de la famille et porteur du nom de ses ancêtres, Thorlak McDraken est né en l’an -1 en plein mois de novembre acquérant, comme quasiment tous ses aïeux, le signe astrologique du dragon, forgeant un peu plus la légende de cette famille. Membre notable de la maison le plus récent, dans son enfance, Thorlak était déjà d’une taille imposante et d’une stature massive. Certains McDraken sont structurés ainsi, de vrais colosses ! Comme tout bon futur seigneur il fût formé très vite aux arts du combat, puissant dans les coups, brutal dans la technique et violent dans son habitude ses maîtres d’art lui prévoyaient un avenir guerrier… Mais pas que ! Le vieux mage du conseil de village lui apprit l’art de la magie du feu en secret après ses cours de théorie. Le mestre, un peu fêlé, conditionna le jeune homme à la pratique rapidement. Élève été talentueux et persévérant, le magicien, lui, ravis des progrès de Thorlak, continua ses enseignements durant un moment, avant de mourir immolé par sa propre flamme et céda sa place à un nouveau maître beaucoup plus sensé.

Durant quelques années encore, le jeune homme resta soumis aux directives de son nouveau professeur, ne pouvant plus exercer sa magie librement. Il devait attendre la tombée de la nuit pour ainsi être sûr de ne pas être vu et pouvoir tranquillement user de ses flammes.

Plus tard, alors que la grande guerre de Zul’Drak éclata, il suivi son père sur le champ de bataille, accompagnés tout deux d’une dizaine de soldats et gardes de leur maison. Thorlak avait encore grandit, il mesurait facilement deux têtes de plus que son père et les siens, il disposait d’une armure toute de plaque et de fourrure comme "tout les grands combattants du Nord", disait-il. Des pics trônaient sur ses épaules et sa longue barbe flamboyante ballotait à chacun de ses pas de géant, car oui, Thorlak avait une longue barbe. C’est ainsi qu’en rejoignant les troupes de Marvin Moore pour la Percée que les McDraken partirent à la guerre.

Thorlak et Hjalmar

Hjalmar à gauche et Thorlak à droite lors de leurs rencontre.

Les combats furent rudes et la faim foudroyante alors que les quatre premières semaines de cette expédition touchaient à leurs fin, mais Thorlak c’était pris d’amitié d’un de ses frère d’arme, un soldat McDraken, Hjalmar. Les deux hommes s’entendait bien et à eux seuls, ils ont mit en déroute plus de Mort-Vivants et de San'layn que toute la Percée, du moins, c’est ce que raconte les légendes. Mais pris par la faim et la fatigue, bon nombres de soldats de l’escouade de Moore périrent et les jours devenaient sombres quand l’armée dû se nourrir de chaire humaine. Ce que Thorlak, Hjalmar et certains autres qualifièrent de malsain et quittèrent la garnison pour combattre seuls. Tenant leur position durant trois jours et deux nuits, c’est à l’aube que l’héritier McDraken et son ami furent mis à mal, encerclés par des centaines de Mort-Vivant en tous genres ils n’avaient aucune échappatoires par les amres. C’est à ce moment que Thorlak eu l’idée de se sauver par le feu du dragon. On raconte encore aujourd’hui qu’une flamme géante à traversée le ciel, elle était visible même par les peuples du Fjord. L’immense déflagration carbonisa tout autour du géant, les êtres d’outre-tombe n’étaient plus que cendres et son ami avait trépassé aussi, sa lance et son casque furent rapportés à Bois-Rouge par Thorlak, pour une sépulture décante. A la grande surprise du village le seul héritier et à présent Boyar modernisa son bourg, dressant des palissades, des tours de guets et recruta des troupes de mercenaire afin d’assurer la sécurité des habitants en plus des gardes restés sur place, revendiquant ainsi le village au seul nom des McDraken. Au retour de Marvin Moore,

Thorlak. Bois-rouge (2)

"Il était en première lignes, ses traits tirés, la hache à la main. Paré à faire face." Un des mercenaire engagé.

ce dernier déclara avoir été trahi par le fils McDraken et assura que Thorlak avait tué son propre père pour lui succéder. Les mois qui suivirent la maison Moore envoya des hommes pour prendre d’assaut le village fortifié de Bois-Rouge et déloger le crémateur de sa forteresse. En moins de deux semaines, il fût capturé et traduit en justice puis condamné à errer dans Zul’Drak pour le restant de ses jours. C’est le demi-frère du condamné qui reprit le siège de Boyar, Walther McDraken, né d’une seconde alliance de son père.

Certaines personnes racontent qu’après l’exil de Thorlak, il serait mort puis revenu pour hanter le monde des vivants…

Réputation

Véritable gorge chaude, Thorlak n’avait pas sa langue dans la poche ce qui lui valu une image fortement négative, de plus, il aimait s’amuser à mettre feu aux alentour de Bois-Rouge et tyranniser les autres quand il en avait l’occasion. C’était un personnage détestable malaimé de la population et d’un grand nombre de maison.

"Un esprit tordu dans une armure cabossée." Témoigne un des bûcherons de Bois-rouge.

"Même un disciple de Tim l’enchanteur ne pourrait rivaliser avec ses flammes !" S’inquiète un voyageur de passage à Bois-rouge.

"Le feu du dragon brûle en lui. A moins qu’il soit un dragon lui-même, cela pourrait expliquer bien des choses après tout." Un garde du village.

"Malgré sa folie il reste un redoutable guerrier et il n’hésitera pas à écraser ses opposants… Quoi qu’il en coute." Hjalmar en parlant de Thorlak.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .